Quatre banques proposent ce nouveau produit de financement participatif: Bank Assafa, BTI Bank, Bank Al Yousr et Umnia Bank. Les demandes de simulation et d'information sont nombreuses.

Mardi 10 avril en fin de matinée, juste après l’inauguration officielle du salon Auto Expo 2018 par le chef du gouvernement Saadeddine Elotmani. Les visiteurs ont afflué vers les stands des concessionnaires, mais aussi vers ceux des banques participatives présentes sur place.

Objectif, se renseigner sur la Mourabaha automobile, formule de financement récemment autorisée par la tutelle (Bank Al Maghrib et Conseil supérieur des oulémas) et lancée par une partie des établissements participatifs.

Bank Assafa, Bank Al Yousr, Umnia Bank et BTI Bank étaient présentes au Salon pour renseigner les clients potentiels, faire des simulations et, in fine, collecter les premières demandes de financement.

Il fallait saisir les opportunités qu’offre cette grand-messe de l’automobile au Maroc pour garantir une large communication autour du produit et un bon démarrage de ce nouvel instrument de financement.

Ces banques ont donc tout fait pour lancer rapidement la Mourabaha automobile depuis la validation, en février dernier, des contrats-type par le Conseil supérieur des oulémas (financement, promesse d'achat...).

BTI Bank a même signé une convention de financement avec le distributeur des marques Jeep et Alfa Romeo pour garantir le succès de son offre. Ce partenariat, qui fait bénéficier les clients de la marque automobile de conditions préférentielles, sera élargi à d’autres concessionnaires.

 

Pour les autres, à savoir Najmah (BMCI), Dar Al Aman (Société Générale), Al Akhdar Bank (Crédit Agricole du Maroc) et Arreda (Crédit du Maroc), le produit attendra encore quelques semaines, voire quelques mois. Le directeur de cette dernière banque, joint au téléphone, précise que quelques points restent encore à régler mais que le lancement se fera bientôt.

 

Une marge commerciale d'environ 10%

La formule a toutes les chances pour séduire les acheteurs de voitures. Outre la conformité à la Charia, elle peut être financièrement intéressante.

Le financement peut couvrir 100% du prix d’achat du véhicule et s’étaler sur une période de 7 ans. Aucun frais de dossier n’est exigé car considéré comme non conforme à la charia.

Seul un dépôt de garantie, appelé "Hamish Al Jidia" (littéralement: marge de crédibilité ou de sérieux), peut être exigé. Il est de 10% du montant du financement chez la majorité des banques participatives présentes à l’Auto Expo. Ce dépôt est restitué au client après le dénouement de l’opération de financement et, le cas échéant, repris par la banque en tant que tout ou partie de l’apport personnel.

Toutefois, le niveau de la marge commerciale, aux alentours de 10%, peut refroidir quelques uns sachant que le taux du crédit classique peut démarrer à 7,5% (et aller jusqu’à 11%, voire plus), et que certaines formules de financement (crédit ou LOA) avec un apport personnel conséquent (50% généralement) sont estampillées "gratuites".

Source: https://www.medias24.com/MAROC/Auto-Expo/182038-Auto-Expo-grand-interet-des-visiteurs-pour-la-Mourabaha-automobile.html